ef-img-4
Claude Arnaud
President

Les villes accueillent déjà la moitié de la population mondiale et génèrent une empreinte énergétique et environnementale importante. Elles offrent néanmoins un réel effet levier pour atteindre les objectifs de la transition énergétique, au travers d’un renouvellement de nos modes de déplacement, de travail et de consommation.

Augmenter la performance des villes est donc un enjeu majeur, mais particulièrement complexe à mettre en œuvre. Cela est notamment dû au caractère systémique de la ville, avec des modes de production et de consommation très divers, des objets technologiques multiples et des acteurs très nombreux, aux intérêts parfois divergents.

De plus, si l’expertise scientifique française sur les phénomènes urbains est reconnue, elle est encore relativement cloisonnée. Chaque acteur expert de l’urbain est porteur d’une solution sur une ou plusieurs composantes du système, alors que c’est l’amélioration de l’ensemble du système qu’il s’agit de réussir.

Ce sont ces constats qui ont conduit l’État à soutenir la création d’Efficacity sous la forme d’un Institut pour la Transition Energétique, dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir. L’Institut regroupe ainsi les capacités de R&D de près d’une trentaine d’acteurs publics et privés de l’urbain ayant des compétences pluridisciplinaires très larges, tous réunis dans un même but : réussir la transition énergétique des villes.