Conception computationnelle et performance : générer des esquisses fonctionnelles de logements

Partager
Partager sur Linkedin

Les approches computationnelles de la conception urbaine et architecturale ont aujourd’hui fait leur preuve avec de grands projets iconiques. Parmi les nombreuses possibilités qu’offrent cette démarche récente, on compte la capacité d’intégrer les problématiques énergétiques au cœur du processus de conception des projets. Cependant de nouvelles méthodes restent à inventer pour démocratiser ces approches souvent complexes à mettre en œuvre, notamment lors des phases très amont que sont la programmation ou l’esquisse.

Les cahiers des charges performancielles laissent aujourd’hui de moins en moins de placent à l’interprétation. Ils contraignent les maîtrises d’œuvres avec des prescriptions sur des échelles de plus en plus petites qui ne se révèlent pas toujours réalisables. C’est le cas notamment pour la construction de nouveaux logements dans les ZAC. Les prescriptions sur les typologies établies lors des études urbaines ne font l’objet d’une faisabilité spatiale que plus tard lors des études architecturales où elles sont souvent remises en causes.

C’est pour éviter ces incohérences que nous développons un « Générateur d’esquisses fonctionnelles » pour des immeubles de logements collectifs dans le cadre du programme de R&D Conception de quartiers à haute performance énergétique, au sein du projet Bâtiville. Cet outil numérique intègre des critères d’optimisation de la performance de l’agencement intérieur cherchant à maximiser la prise en compte de mesures passives du confort.

Qu’est-ce que l’architecture computationnelle ? En quoi cette approche de la conception de l’espace peut-elle servir d’assistant à la programmation ? Comment générer une esquisse fonctionnelle numériquement ? En quoi peut-elle devenir un intermédiaire pertinent entre une phase de programmation urbaine et une faisabilité spatiale et performancielle ? Qu’est-ce qu’un agencement performant et comment l’évaluer numériquement ?

Cet Efficafé présente le travail réalisé par Claire Duclos, dont l’objectif est la formulation du problème que représente la génération de plans de logements et la traduction de contraintes architecturales et de critères d’optimisation du confort afin qu’il puisse être intégrer dans un moteur d’allocation spatiale sous contrainte.

Retrouvez en vidéo une synthèse de la présentation

Partager
Partager sur Linkedin