Eric Peirano, Directeur général adjoint en charge de la R&D

Partager
Partager sur Linkedin

Nom : Peirano

Prénom : Eric

Entreprise : Efficacity

Fonction : Directeur général adjoint en charge de la R&D

 

Quel est ton parcours professionnel ?

Je suis ingénieur ENSAM (1990), diplômé de l’université de Californie en informatique scientifique (1991). De 1991 à 1993, j’ai occupé différents postes d’ingénieur de recherche dans le domaine de la simulation temps réel, notamment en thermohydraulique. En 1992, je me suis expatrié en Suède où j’ai obtenu un doctorat en mécanique des fluides numérique à l’université de Chalmers (1998). J’ai effectué de 1997 à 1998 plusieurs missions de conseil dans différents domaines industriels (industrie papetière, automobile, énergie). En tant que chercheur invité à l’INRIA de Sophia-Antipolis (2000-2002), j’ai développé des méthodes numériques probabilistes pour des problèmes de mécanique des fluides industrielle. En 2002 j’ai rejoint l’ADEME en tant qu’ingénieur expert en charge des programmes de R&D et de développement technologique au service Réseaux et énergies renouvelables. En 2005, je suis devenu chef de service adjoint ; j’ai obtenu un master en finance (Risk and Asset Management) à l’Edhec Business School en 2009. De 2010 à 2018, j’ai été vice-Président puis Managing Director d’un cabinet de conseil (TECHNOFI puis DOWEL Management) spécialisé dans l’énergie (réseaux énergétiques intelligents, bâtiments et villes durables, efficacité des ressources) où j’ai effectué des missions variées de management de l’innovation allant de la définition et l’implémentation de stratégies de R&D à la levée de fonds publics. Depuis 2019, je suis Directeur General Adjoint d’Efficacity en charge des programmes de R&D.

Quelles sont tes premières impressions ?

Efficacity a su se forger une réputation d’acteur R&D de référence en France dans le domaine de l’urbain avec une spécialisation dans l’énergie. Efficacity développe des méthodes et des outils sur plusieurs thématiques de la chaine de valeur des projets urbains, de l’échelle îlot/quartier à la ville/au territoire : quartiers à hautes performances énergétiques (outils Recov’Heat, xMUSE et PowerDis), pilotage et instrumentation des quartiers (outil MµGo), évaluation des projets urbains (outil UrbanPrint et suivi des EcoCités), et approche performancielle (label « Ville durable et intelligente » en construction). D’autres méthodologies et outils sont en préparation comme pour le tracé optimal des réseaux de chaleur, la gestion des risques liés au phasage, etc.

Efficacity dispose d’un personnel très compétent et dédié ce qui permet de rapidement proposer des solutions adaptées à nos membres et partenaires. Notre approche « Recherche et Action » permet également de rassembler très tôt dans les processus décisionnels les acteurs de la R&D, les industriels et les territoires : cette approche unique nous assure un retour d’informations permanent et efficace pour développer les futurs produits qui répondront aux besoins de tous les professionnels du développement urbain.

Les objectifs affichés par la France, la Commission européenne (CE) et plusieurs pays influents au niveau mondial nous confortent dans notre positionnement : le développement urbain est et sera un facteur clé pour l’atteinte des objectifs fixés par la CE, le GIEC et les Nations Unies.

Quelles sont tes priorités en tant que DGA chargé de piloter l’activité R&D d’Efficacity ?

La première action a été de faire un état des lieux : je remercie le personnel d’Efficacity et tous nos membres/partenaires pour leur disponibilité et l’excellent état d’esprit. Deux priorités se dégagent aujourd’hui :

  • Améliorer notre processus de collecte, d’enrichissement et d’utilisation des données dans tous nos projets, aussi bien pour les évaluations de potentiels énergétiques, les simulations, l’évaluation des impacts environnementaux, etc. Une réflexion est en cours dans le groupe de travail relatif aux données du projet « Quartiers à hautes performances énergétiques » ; nous fixerons de nouveaux objectifs pour 2019 afin de donner plus de visibilité et une dimension transversale à cette activité très stratégique ;
  • Améliorer les retours d’expérience vers nos membres et partenaires, et mieux comprendre leurs besoins au contact des territoires. Notre approche « Recherche & Action » pourra ainsi s’améliorer le long de la chaine de valeur. Pour ce faire, nous devrons afficher un « continuum » de nos activités depuis la R&D jusqu’aux territoires d’expérimentations.

Une priorité sur le plus long terme est la stabilisation de notre flux de stagiaires et doctorants. Des discussions sont en cours pour construire une politique de recrutement plus visible au niveau national, voire international.

Partager
Partager sur Linkedin