Étude d’opportunités de mutualisation énergétique pour la gare SNCF/RATP de Val-de-Fontenay

Comment mutualiser les énergies en gare et développer des solutions quartier ?

Contexte

La gare de Val de Fontenay est une des rares gares de taille moyenne commune à la RATP et la SNCF. Cette dernière a déjà réalisé des travaux sur l’efficacité énergétique de ses gares, programme Smart Gare.

Mission

Le partenariat de R&D entre la SNCF R&I et Efficacity a consisté à étudier 3 pistes d’optimisation du fonctionnement énergétique des gares de la SNCF, à savoir :

  • L’étude des pistes de mutualisation énergétique d’un pôle d’échange multimodal (PEM) commun entre la RATP et la SNCF à partir de la caractérisation des consommations énergétiques ;
  • L’étude de la possibilité de récupération et redistribution de l’énergie de freinage des trains (avec stockage hydrogène – Power to Gaz) ;
  • Des études de modèles économiques et modèles d’affaires pour des bornes de recharge de véhicules électriques autour de la gare.

Méthodologie et résultats

Des campagnes de mesure non intrusives ont permis de caractériser finement les consommations énergétiques du PEM de Val de Fontenay, commun à la SNCF et la RATP. Des recommandations quant au pilotage intelligent du fonctionnement des équipements (en introduisant des adaptations temporelles au contexte en/hors exploitation, saisonnalité, variation des flux voyageurs, etc.), et la mise en place d’un tableau de bord de visualisation (vérification de la réalisation des préconisations, détection des anomalies de consommations et alertes) ont été formulées à la SNCF pour obtenir des réductions de consommations.

Les solutions de récupération, de stockage et de distribution de l’énergie de freinage des trains sous forme de chaleur et/ou d’hydrogène ont été étudiées à partir des données du freinage électrique des trains fournies par la SNCF. Une modélisation globale du système intégrant l’électrolyseur (hydrolyse) a été réalisée ainsi qu’une comparaison de la taille des stockages mixtes électrique et hydrogène. Le business model basé sur les usages de mobilité de différents modes (bus, VP, taxi) a permis de tester la cohérence entre les besoins et la capacité de production/stockage à partir de l’énergie de freinage.

Les modèles d’affaires et les modèles économiques du service énergétique de recharge de véhicules électriques, bus et trains, à partir d’énergie photovoltaïque produite localement ou d’électricité issue du réseau ont été étudiés.

Client SNCF R&I

Dates 2016 – 2017

Montant 100 K€

Membres Smart Impulse

Télécharger le PDF

Après avoir travaillé pour les stations de la RATP, le projet pôle gare d’Efficacity devait se confronter à la SNCF et ses gares, mieux, trouver un terrain commun aux deux opérateurs