Étude du potentiel de récupération d’énergie fatale d’un entrepôt frigorifique

Des entrepôts frigorifiques pour chauffer un quartier ?

Contexte

La récupération de chaleur fatale issue de diverses infrastructures urbaines (stations d’épuration, datacenter, usines d’incinération d’ordures ménagères, entrepôts frigorifiques, blanchisseries, verreries, etc.) est un moyen d’enrichir le mix énergétique de la ville et de permettre à ces infrastructures de mener à bien leur transition énergétique.
Efficacity étudie tout particulièrement la récupération d’énergie fatale sur les entrepôts frigorifiques.

Étude de cas

Efficacity a réalisé une étude de cas sur l’entrepôt frigorifique Sofrilog à Trappes (78), afin d’étudier l’opportunité de chauffer des bâtiments ou un quartier situés à proximité d’un entrepôt frigorifique, via un réseau de chaleur.

L’entrepôt frigorifique de 24 000 m2 est situé à proximité d’un quartier (La Verrière) important en surface et assez dense : environ 45 000 m2 construits sur 5 hectares (parkings inclus).

Méthodologie

La démarche mise en œuvre suit les étapes suivantes :

  • Analyse des consommations électriques de l’entrepôt pour la caractérisation de l’énergie fatale disponible (quantité, température, intermittence, etc.) ;
  • Caractérisation thermique du quartier sur une année (modélisation de la courbe de charge) ;
  • Choix des technologies de valorisation (pompes à chaleur, échangeurs).

Il est ainsi possible d’obtenir le nouveau bilan énergétique du mix de production et d’étudier l’impact en énergie primaire et en CO2.

Résultats

Un éventuel couplage Entrepôt frigorifique Sofrilog / Quartier de la Verrière permet, en ordre de grandeur, de faire chuter les émissions de C02 de 60%, grâce à la valorisation de l’énergie fatale permise par les PAC.
Etant donné, le COP système (2,4), il n’y a cependant quasiment pas d’impact en termes de consommation d’énergie primaire.
Malheureusement, l’idée semble peu rentable pour le quartier de la Verrière : dans les conditions très favorables, le TRI pour le porteur de cette offre reste inférieur à 9%. Si l’on s’écarte de ces conditions optimales, le TRI chute rapidement.

Client Sofrilog

Dates 2017

Membres EDF R&D

Télécharger le PDF

Un éventuel couplage entre l’entrepôt frigorifique Sofrilog et le quartier de la Verrière permettrait, en ordre de grandeur, de faire chuter les émissions de C02 de 60%